Fond d’Urgence à l’Appui Communautaire



Le Fonds d’Urgence à l’Appui Communautaire, soutien financier régional qui fait  la différence pour les personnes vulnérables, est renouvelé

Dès les premières semaines de la pandémie actuelle, le réseau des Fondations communautaires  et celui de Centraide, ont travaillé en collaboration avec les instances gouvernementales afin de  mettre sur place un programme d’aide d’urgence.

C’est ainsi que le Fonds d’Urgence à l’Appui  Communautaire (FUAC) a permis au cours de la période estivale de supporter, en Gaspésie et  aux Îles-de-la-Madeleine, plus de 60 initiatives visant à offrir des services aux personnes  vulnérables affectées par la crise de la COVID-19. 

« C’est un budget de plus 550 000$ qui a été distribué à la collectivité via des organismes de  premières lignes qui supportent les individus touchés par la crise, soit par des enjeux de santé  mentale, de sécurité alimentaires ou bien sanitaires. Nous avons travaillé de façon à supporter  les besoins criants et ce, dans un souci d’équité et de saine répartition sur le territoire » a souligné  Monsieur Stéphan Boucher, directeur général de Centraide GIM. 

Pour respecter ces principes, la Fondation communautaire Gaspésie – Les Îles et Centraide GIM  ont mis sur pied un comité aviseur composé d’une représentante du Regroupement des MRC de  la Gaspésie, d’une représente du Réseau solidaire pour le rayonnement des territoires Gaspésie– Îles-de-la-Madeleine (RESSORT-GÎM) et d’une représentante de Complice persévérance  scolaire GIM.  

Pour en apprendre d’avantage sur les impacts du Fond d’Urgence d’appui communautaire dans les régions de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et du Bas-St-Laurent, la Fondation vous invite à consulter les documents suivants:

« Il s’agit d’un réel exercice de concertation et de mobilisation régionales que nous avons mis en  place, pour nous assurer que la distribution des montants disponibles soit le plus structurant  possible pour notre collectivité et nous permettre d’être le plus résilient possible » a expliqué  Ronald Arsenault, directeur général de la Fondation communautaire GIM.

«Cet exercice sera  davantage consolidé puisque nous sommes heureux d’annoncer qu’une seconde phase de  financement sera mise en place cet automne afin de soutenir les projets n’ayant pu obtenir de  financement et aussi ceux qui émergent de la 2e vague qui se profile en région » a conclu  Monsieur Arsenault. 

Le Fond d’Urgence à l’Appui Communautaire, financé par le gouvernement du Canada